Le kinésithérapeute est un spécialiste des troubles de l’appareil locomoteur, mais aussi des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles. Il utilise des techniques spécifiques (massages, étirements, balnéothérapie…) pour stimuler les tissus endommagés. Il met au point des protocoles adapté à chaque patient pour que la rééducation de ce dernier soit la plus efficace possible. Le kinésithérapeute peut exercer en libéral ou être salarié d’un hôpital ou d’un centre de soins. Il peut même exercer dans les services de santé de l’armée.

Pour devenir kiné, il faut compter 5 ans d’études (PACES incluse). A la clé, le Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute, obligatoire pour exercer.

La 1ère année correspond à la PACES.

Ensuite, l’étudiant peut intégrer l’Ecole de Kinésithérapie et suit une formation de 4 ans.

Ces 4 années d’études sont divisées en 2 cycles de 2 ans.

1er cycle : 2ème et 3ème année – Apprentissage et observation

Durant le 1er cycle, de nombreux enseignements théoriques et pratiques sont dispensés à l’étudiant. Il est consacré aux fondamentaux (ex : sémiologie, physiopathologie et pathologie), à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs plus généraux (comme l’anglais). Cela permet à l’étudiant d’acquérir un solide socle de connaissances. Par ailleurs, les étudiants suivent des stages d’observation.

 

2ème cycle : 4ème et 5ème année – Vers la professionnalisation

Le second cycle approfondit les connaissances acquises précédemment et prépare plus concrètement l’étudiant à son futur métier. Les élèves passent de plus en plus de temps en stages et réalisent de vrais soins. De plus, ils doivent réaliser un clinicat en 5ème année (le clinicat est un stage professionnalisant à temps plein de 12 semaines).

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

A.E.S.G

UFR de Medecine et Pharmacie

Domaine de la Merci

38 700 La Tronche