Le kinésithérapeute est un spécialiste des troubles de l’appareil locomoteur, mais aussi des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles. Il utilise des techniques spécifiques (massages, étirements, balnéothérapie…) pour stimuler les tissus endommagés. Il met au point des protocoles adapté à chaque patient pour que la rééducation de ce dernier soit la plus efficace possible. Le kinésithérapeute peut exercer en libéral ou être salarié d’un hôpital ou d’un centre de soins. Il peut même exercer dans les services de santé de l’armée.

Pour devenir kiné, il faut compter 5 ans d’études (PACES incluse). A la clé, le Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute, obligatoire pour exercer.

La 1ère année correspond à la PACES.

Ensuite, l’étudiant peut intégrer l’Ecole de Kinésithérapie et suit une formation de 4 ans.

Ces 4 années d’études sont divisées en 2 cycles de 2 ans.

1er cycle : 2ème et 3ème année – Apprentissage et observation

Durant le 1er cycle, de nombreux enseignements théoriques et pratiques sont dispensés à l’étudiant. Il est consacré aux fondamentaux (ex : sémiologie, physiopathologie et pathologie), à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs plus généraux (comme l’anglais). Cela permet à l’étudiant d’acquérir un solide socle de connaissances. Par ailleurs, les étudiants suivent des stages d’observation.

 

2ème cycle : 4ème et 5ème année – Vers la professionnalisation

Le second cycle approfondit les connaissances acquises précédemment et prépare plus concrètement l’étudiant à son futur métier. Les élèves passent de plus en plus de temps en stages et réalisent de vrais soins. De plus, ils doivent réaliser un clinicat en 5ème année (le clinicat est un stage professionnalisant à temps plein de 12 semaines).

Cannelle Aguilera, 3ième année de kinésithérapie

 

Je te prends quelques minutes de ton précieux temps pour te présenter la merveilleuse filière qu’est la kinésithérapie (kiné pour les intimes) !

Différents domaines d'exercice : 

Bien sûr y’a le champ musculo-squelettique qui est le plus connu, mais il y a aussi la rééducation cardio-vasculaire, respiratoire, neurologique, pédiatrique, et j’en passe. Bref tu as de quoi trouver ton petit bonheur ! Et en plus de ce choix-là, tu pourras même choisir où tu veux travailler : que ce soit à l’hôpital, en centre de rééducation, en cabinet libéral… etc. Et chacun de ces milieux est très différent ! De quoi varier les plaisirs ;) Et je trouve ça giga important parce qu’au final, quand on rentre en kiné on découvre plein de spécialités et de domaines qu’on ne pensait pas !

Le métier de kinésithérapeute : 

Et oui les kinés on n’est pas juste là pour faire des massages (même si j’avoue que les TP massage à 8h du mat sont plutôt appréciés), au final c’est un métier hyper vaste et super intéressant ! 

C’est un métier récent et qui évolue de jour en jour, ce qui le rend encore plus intéressant. Autant au niveau des techniques utilisées, que de la prise en charge (petit à petit les patients n’auront plus besoin de passer par un médecin pour venir voir un kiné), bref on a vraiment l’impression de faire partie de cette évolution ! (et les profs sont géniaux, tqt ça va te changer du dvd et des sepi ^^)

Description des études de kiné : 

Tu verras en stage que le kiné est le personnel soignant le plus proche du patient, parce qu’on le voit très souvent et on discute donc beaucoup ! Et c’est là que tu vas voir toute l’importance de tes cours qui peuvent paraître assez généraux et pas adaptés à la kiné. Le kiné a un rôle super important c’est d’être à l’écoute de ses patients, et de détecter de potentiels problèmes (problèmes psychologiques, symptômes de cancers ou autres maladies graves et urgentes…), c’est donc son rôle de les repérer et de les rediriger vers d’autres professionnels de santé. (ce n’est pas pour autant qu’on abandonne notre rôle de base ahah). Doooonc si t’as pas compris, tes cours de physiologie, de pharma, etc etc te serviront toujours !

Mot de la fin : 

Petit conseil pour toi futur(e) kiné : l’anatomie deviendra ta matière préférée (ou du moins, tu n’en feras jamais l’impasse), car le kiné est un expert du corps humain et de tous ces jolis muscles que tu ne feras pas travailler cette année ! (courage, tu te rattraperas)

 

Donc cher(e) pass, courage, ne baisse pas les bras, car la victoire en vaut la peine ! Tu rejoindras une famille de kiné où la bonne ambiance règne, et où tu apprendras des choses vraiment concrètes !!

Témoignage