RÉFORME R1C 2020 : SUPPRESSION DU NUMERUS CLAUSUS ET DE LA PACES

 

Introduction

 

     Depuis sa création, la PACES fut largement décriée : année stressante, bachotage à outrance, sélection sournoise et impitoyable, sacrifices, absence de vie sociale, dégoût des études, gâchis humain… La liste est longue. Très attendue, la fin de la PACES et du NC est aujourd’hui actée. Depuis la rentrée 2020, tous deux ont disparu pour laisser place à un nouveau système d’accès aux études de santé.

     En décembre 2018, le groupe de travail piloté par le professeur Jean-Paul Saint-André, ancien président de l'université d'Angers, publie son rapport Refonte du premier cycle des études de santé pour les "métiers médicaux" - Suppression du Numerus Clausus et de la PACES. Celui-ci dévoile les formations qui remplaceront la PACES.

     Ce rapport est consultable en ligne via le lien suivant : http://www.enseignementsup- recherche.gouv.fr/cid137245/refonte-du-premier-cycle-des-etudes-de-sante-pour-les- metiers-medicaux.html

 

 

  Les objectifs de cette réforme du premier cycle sont multiples :

  • Mettre en place une orientation plus progressive et moins stressante pour les étudiants.

  • Permettre la diversification des profils des étudiants admis dans une des filières de santé.

  • Prendre en compte la personnalité et les aptitudes relationnelles des étudiants dans la sélection des futurs professionnels de santé.

 

 

 Les différentes voies d’accès aux filières de santé

 

     La première année sera accessible à tous les bacheliers sans exception, via la plate-forme Parcoursup. L’étudiant aura toujours deux chances d’intégrer la filière souhaitée, bien que le redoublement en PASS sera désormais interdit, sauf dérogation.

​ ​

     Intéressons-nous maintenant aux deux grandes voies d’accès aux filières MMOP (médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie)

  1. Le Portail Santé (PASS)

     La première voie d’accès aux études MMOP et à d’autres métiers de la santé sera le Portail Santé, PASS, une formation universitaire non-sélective accessible via Parcoursup. Cette candidature sera accompagnée d’une mineure, parmi celle “sciences”, “sciences pour la santé”, “éco-gestion”, “STAPS”, “droit”, “psychologie”...

 

   L’admission dans une des filières MMOP se fera en 2 grandes phases :

  • Première phase d’admission : 

    • Déterminée par les notes obtenues à l’issue des 2 semestres

    • Différencie les étudiants en 3 groupes : 

      • Admis en 2nd année dans une filière de santé

      • Admis au second groupe (voir modalités plus bas)

      • Ajourné : l’étudiant ne pourra pas accéder en 2nd année de Santé l’année suivante

  • Deuxième phase d’admission (seulement pour les admis au second groupe) : 

    • les étudiants passent les épreuves du 2nd groupe se composant d’une épreuve rédactionnelle et de 2 oraux

    • Permet de les classer en 2 groupes : 

      • Admis en 2nd année dans une filière de santé

      • Ajourné : l’étudiant ne pourra pas accéder en 2nd année de Santé l’année suivante

 

   → Si l’étudiant échoue à l’examen d’admission, mais qu’il a tout de même eu des notes suffisantes pour valider son année universitaire (= avoir plus de 10 de moyenne), il pourra rejoindre une L2 proposée par son université correspondant à sa mineure. Ainsi, un étudiant en PASS mineure STAPS ayant validé son année pourra accéder à la deuxième année de STAPS. Il pourra notamment accéder à une L2 à « mineure santé » : la LAS. Ces licences à mineure santé constituent la seconde grande voie d’entrée dans les filières MMOP. 

 

     → Si l’étudiant n’a pas la moyenne, il aura la possibilité de se rendre aux sessions de rattrapages, lui permettant de valider son année (= avoir plus de 10 de moyenne). Attention cependant, les rattrapages ne  consituent en aucune façon une voie d'accès directe vers la deuxième année de médecine, pharmacie, maieutique ou kinésithérapie.

 

    → Si malgré tout l’étudiant ne valide pas son année, il devra se ré-orienter en L1. De plus, il n’aura pas le droit de candidater l’année qui suit en LAS : il devra d’abord valider deux années de licence (soit sa L1 puis sa L2) avant de pouvoir recandidater aux études de santé, via la LAS.

LAS voir dans l'onglet LAS réforme du premier cycle

​​